Get Adobe Flash player

La peur du dentiste

Avez-vous peur du dentiste ?

On estime que 50% de la population manifeste une certaine crainte du dentiste. La peur est souvent transmise aux enfants par les parents qui ont subi de mauvaises expériences. Pour pouvoir surmonter cette peur, il faut d'abord identifier ce qui la cause et en faire part à son dentiste. Dans la majorité des cas, l'injection est la première source d'anxiété. En deuxième lieu, on retrouve les bruits et les vibrations que les instruments rotatifs occasionnent.

De nos jours, les dentistes reçoivent une formation leur permettant de diminuer l'anxiété  des patients grâce à certaines techniques. La plus répandue est sûrement celle qui consiste à expliquer au patient le traitement et la procédure correspondante, lui montrer les instruments et finalement procéder au traitement. D'autres techniques telles la relaxation ou l'hypnose sont de plus en plus utilisées. Lorsque la peur se révèle incontrôlable, le dentiste peut prescrire un tranquillisant.

L'attitude la famille vis-à-vis des soins dentaires peut être déterminante, notamment au moment des premiers examens dentaires d'une enfant. Si les parents sont négatifs et manifestent ouvertement leurs craintes, l'enfant aura également peur; par contre, si leur attitude est positive et que l'expérience se révèle anodine, l'enfant aura vite oublié ses craintes dues principalement à la nouveauté et à l'inconnu.

Par ailleurs, le dentiste dispose de toute une panoplie d'anesthésiants et d'analgésiques pour prévenir la douleur; d'autres pratiquent également l'hypnose avant certains traitements pour aider le patient à relaxer, utilisent des bandes sonores subliminales, etc.…

Le patient peut lui aussi apprendre à s'aider et contrôler ses peurs. Il peut apprendre à relaxer en contrôlant se respiration (par exemple, huit fois par minute), se concentrer sur sa respiration diminuera son anxiété. Lorsqu'il s'agit de la santé dentaire, plus on tarde à voir un dentiste, plus le problème s'aggrave. Plus le problème s'aggrave, plus il y a de risques de douleurs et plus on s'inquiète. La solution réside donc dans les visites régulières à son dentiste. Prévenir c'est guérir mais c'est aussi diminuer sa peur